O Uso Ritual das Plantas de Poder. [l’usage rituel des plantes de pouvoir]
Organisateurs: Beatriz Caiuby Labate et Sandra Lucia Goulart.

Edition Mercado de Letras, Campinas, São Paulo, Brésil.
Téléphone : (55 + 19) 3241 7514
(Soutien de la FAPESP)
Format: 16 x 23 cm., illustré – 520 pages.
Prix: R$ 88,00 (U$ 51,00 + frais d’expédition)

Communiqué de presse:

Cette compilation de textes, assemblage de quatorze articles produits par des collaborateurs de cinq pays, vient combler une lacune concernant la réflexion des sciences sociales sur le thème de la drogue et des plantes psychoactives. Appréhendés à partir de l’ethnologie, de l’anthropologie, de l’histoire et de l’ethnobotanique, différents contextes d’usage de substances psychoactives sont analysés. Des variétés de tabac à priser utilisées par des peuples indigènes de l’Amazonie, des racines telles que la jurema du Nordeste ou l’iboga du Gabon, la feuille de coca des Andes et en Amazonie, le cannabis dans des contextes afro et indigène, l’ayahuasca de la forêt péruvienne vers les grands centres urbains brésiliens, et d’autres espèces moins connues, sont quelques uns des thèmes abordés dans le recueil. Celui-ci met en relief les formes selon lesquelles la consommation de plantes de pouvoir est associée, entre autre, à l’organisation de systèmes cosmologiques complexes, à l’émergence de cultes syncrétiques d’une grande richesse, à la construction de l’identité sociale, à des réseaux multiethniques d’échanges, à la régulation de conflits religieux ou tribaux, à la production artistique, ou à la connaissance de soi. L’usage de ces substances est articulé à différentes sphères de l’existence, telles que la politique, la thérapie, le chamanisme, l’esthétique et la culture. L’analyse de contextes et d’acteurs variés révèle des continuités et des discontinuités entre usages profanes, religieux, modernes et traditionnels, ou entre substances naturelles et chimiques, invalidant ainsi des dichotomies peu utiles à la réflexion sur les « drogues ». La lecture de l’ouvrage met en relief l’usage rituel et religieux de psychoactifs, pratiqué dans différentes cultures et différentes périodes historiques, mais propose également des éléments visant à repenser la consommation de drogues dans la société contemporaine, en montrant des alternatives à une politique purement prohibitionniste, dépendante d’un marché illicite qui ne fait que répandre, toujours plus, de la violence, de la misère, de l’exclusion et des guerres (Traduit par Guillaume Pfaus).

Contact au Brésil: livros@mercado-de-letras.com.br

Contacts à l’étranger: Livraria Pontes – compras@livrariapontes.com.br

http://www.mercado-de-letras.com.br